L'Agence Internet Pour l'Emploi BTP
Le Paysagiste : L'art de l'esthétique
 

Le travail du paysagiste consiste à rendre le paysage esthétique, au moyen de constructions (petits murs, décorations, mosaïques...) mais surtout avec des plantes et des végétaux, quelque chose qui, donc, évoluera au fil des ans et qui est sensible aux conditions extérieures et aux saisons, ce qui complexifie sa tâche.

On distingue "l'ouvrier paysagiste" et "l'architecte paysagiste".

L'ouvrier paysagiste est en général un indépendant qui travaille chez les particuliers. Il s'associe parfois avec un artisan maçon ou carreleur pour rendre le résultat encore meilleur. La profession est jeune et le titre de paysagiste n'est pas encore protégé, aussi retrouve-t-on dans la profession nombre d'acteurs travaillant pour l'aménagement du cadre de vie. Si le métier de paysagiste est différent de celui d'horticulteur, il sollicite quand même des compétences communes (que l'on retrouve d'ailleurs dans les enseignements).

Sa mission : créer des parcs et jardins ou travailler à leur aménagement et leur entretien. Le paysagiste intervient le plus souvent avec sa propre entreprise mais il peut aussi exercer au sein des collectivités locales comme technicien territorial en espaces verts. Il élague, tond, nettoie, désherbe. Ses outils sont les pelles, les pioches, les râteaux, les élagueurs, les pelleteuses et les bétonneuses ; dans la mesure du possible, les produits chimiques ne sont pas employés.
Il a recours à des matériaux multiples: terre ou substrat de divers types et qualités, gravier, galets, pierres naturelles ou artificielles, bois. Il ne faut pas oublier toutes les espèces de semences et de plantes sans lesquelles un jardin ne saurait exister et resterait sans vie.

Avant de planter, il faut commencer par prendre connaissance du projet et des devis afin d'établir un planning de travail. Préparer le matériel et les végétaux est ensuite indispensable avant de réaliser la commande. Sur place, il vérifie, gère et organise les apports de terre, végétaux et matériaux. Puis il participe aux opérations de maçonnerie et de terrassement qui sont parfois nécessaires avant de planter, voire même de plomberie s'il faut installer un système d'arrosage ou d'électricité pour l'éclairage. Enfin, il taille et entretient les végétaux.

Ce métier demande donc une certaine polyvalence. Le paysagiste côtoie les clients les plus divers. Il traite avec des personnes privées, des fonctionnaires et des représentants de sociétés sportives ou de grandes régies immobilières. Ses activités varient au fil des saisons et sont très enrichissantes pour celui qui aime la nature.

Les nombreux problèmes auxquels il est confronté nécessitent de grandes connaissances professionnelles. Un jardin aménagé aujourd'hui va se développer au cours des années et des décennies à venir, exigeant un entretien approprié. Aménager un paysage en sachant qu'il ne prendra son véritable aspect que 15 à 20 ans plus tard, telle est la mission d'un jardinier appelé aussi ouvrier paysagiste qualifié.

L'ouvrier paysagiste qualifié peut également travailler en équipe avec des manoeuvres, sous la responsabilité de chefs d'équipe ou chefs de chantier. Il exécute les plans dessinés en bureau d'études par les dessinateurs et architectes paysagistes et ingénieurs des espaces verts.

 

Les qualités de l'ouvrier paysagiste :

- Le goût du travail en plein air.
- Une bonne condition physique.
- Une excellente connaissance des végétaux.
- Des connaissances mécaniques.
- Sens de l'initiative (conditions climatiques aléatoires).
- Minutie et soin.

Un débutant commence au SMIC. En se spécialisant, l'ouvrier paysagiste peut devenir grimpeur-élagueur, chef d'équipe, technicien spécialisé, paysagiste. Il peut aussi créer et gérer une entreprise à son compte.


Pour devenir ouvrier paysagiste, nous vous conseillons les formations diplomantes suivantes :

CAPA (Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole) travaux paysagers
BEPA (Brevet d'Enseignement Professionnel Agricole) Aménagement de l'espace
Bac pro " travaux paysagers "

Note : nous avons aussi les "architectes paysagistes"


Dans le secteur libéral ou privé, ce sont les concepteurs privilégiés des espaces extérieurs publics ou privatifs : ils assurent des missions de maîtrise d'oeuvre générale, de maîtrise d'oeuvre particulière (de l'avant-projet sommaire à la réception des travaux ; Comme membres associés, ils sont appelés à intervenir ou à participer au développement des programmes à l'étude.

En général, un paysagiste libéral peut passer un tiers de son temps en démarches commerciales, un tiers en gestion, un tiers sur des projets d'aménagement. C'est essentiellement un travail de bureau, aux horaires très chargés.

La profession exige des connaissances approfondies sur le milieu géomorphologie et physiologie végétale, ainsi que sur l'utilisation des végétaux ; l'histoire de l'art des jardins et de l'urbanisme, le milieu humain, le droit, la sociologie, les procédures administratives ; les techniques de réalisation, du terrassement à l'arrosage, de l'éclairage à l'entretien des plantations.

A ces connaissances s'ajoutent des qualités artistiques confirmées, un esprit de synthèse, une pluridisciplinarité maîtrisée.

Pour arriver à devenir architecte paysagiste, il faut avoir des connaissances. Du coté pratique, la bonne connaissance des végétaux, de leurs feuilles, graines, milieu de vie, fleuraison est indispensable.
Par ailleurs, il faut avoir des connaissances sur le contenu d'un plan (échelle, différentes vues, vent dominant, arrêtes cachées, etc...).

Pour ce qui est des diplômes, il faut avoir fait une école spécialisée, et avoir le bac+2 au moins. Il faut ensuite suivre des formations tout au long de la carrière...



© Tous droits réservés PMEBTP 2000 - 2014